Embryologie en islam

Plusieurs musulmans aiment prétendre que les versets 13 et 14 de la sourate 23 prouveraient que le coran serait de nature divine parce qu’ils décriraient supposément le développement de l’embryon humain. Dans cet article, je vais expliquer pourquoi ces versets prouvent plutôt le contraire.

Commençons par lire le fameux passage dont il est question:

Nous en avons fait une goutte de sperme que nous avons consignée dans un réceptacle sûr ; puis Nous avons fait de cette goutte un caillot de sang  ; puis Nous avons fait du caillot de sang une bouillie de chair à l’apparence mâchée; puis Nous avons fait de cette bouillie une ossature ; puis Nous l’avons revêtue de chair.

Résumons ce que l’on vient de lire. Selon le coran, une goutte de sperme se transforme en une sorte de caillot de sang pour ensuite se transformer en une bouillie qui se transformera ensuite en une ossature que la chair viendra revêtir par la suite. Voyons voir ce qu’en dit la science moderne.

La goutte de sperme

Le passage ne mentionne pas une seule fois l’ovule. Mahomet affirme que l’embryon tire son origine d’une goutte de sperme. C’est une absurdité. Un spermatozoïde est 300 fois plus petit qu’un ovule. Lorsqu’un spermatozoïde pénètre un ovule, il se « dissout » à l’intérieur afin que son code génétique et celui de l’ovule fusionnent pour former le zygote (cellule résultant de la fusion de deux cellules reproductrices). Il aurait été plus exact de dire que le « caillot de sang » provient de l’ovule. Il aurait été encore plus exact de dire qu’il provient de la fusion entre l’ovule et le spermatozoïde. À défaut de pouvoir utiliser le mot ovule, le coran aurait très bien pu parler d’un œuf par exemple. Par contre, dire que le « caillot de sang » provient d’une goutte de sperme sans parler de l’ovule alors que c’est ce dernier qui va se diviser plusieurs milliards de fois après avoir absorbé le spermatozoïde est une aberration scientifique! Ce n’est pas le sperme qui se développe, mais l’ovule.

Les os et la chair

Selon ce passage, la chair viendrait après les os qu’elle recouvrirait. C’est complètement faux. Nous savons aujourd’hui, grâce à la science, que la chair vient bien avant les os. Les os se forment à la huitième semaine. À ce stade, le foie, les reins, le cœur (qui bat déjà), les poumons, le cerveau, les yeux, et les intestins ont déjà fait leur apparition. L’embryon a déjà un semblant de peau, des nerfs, des vaisseaux sanguins et des muscles primitifs[1]. Voici une image d’un embryon à sa huitième semaine (le stade pendant lequel les os commencent à se former).

m_1407854951

Je crois qu’il est suffisamment clair que ce que dit le coran concernant l’ordre de formation des os et de la chair est complètement faux.

Al Harith Ibn Kalada

Le passage déclare que, à un certain stade, l’embryon est un caillot de sang. Bien sûr, nous savons que l’embryon n’est à aucun moment une masse de sang coagulé. D’où cette idée vient-elle? Cela nous amène à Al Harith Ibn Kalada. Ce dernier était un médecin ayant étudié à l’académie de Gundishapur. Cette académie enseignait la médecine, la philosophie, la théologie et les sciences. Elle était, à l’époque, le centre médical le plus important. Elle disposait d’une remarquable bibliothèque dans laquelle, entre autres, les œuvres de Galien et de d’Hippocrate étaient traduites. Ces derniers étaient de grands médecins ayant fait des recherches sur l’embryologie. Al Harith Ibn Kalada, étant diplômé de cette académie, connaissait très bien la médecine grecque et les travaux de Galien et d’Hippocrate. Ce grand médecin était un compagnon de Mahomet et il se trouve qu’il lui a déjà donné des conseils médicaux. Cela expliquerait la ressemblance de l’embryologie décrite par l’islam avec l’embryologie grecque.

Ressemblance 1: le sperme féminin et la ressemblance de l’enfant aux parents

Galien et Hippocrate croyaient tous les deux à l’existence du sperme féminin. Ils croyaient qu’il était la cause de la ressemblance de l’enfant à ses parents. Cette idée erronée de sperme féminin qui serait la cause de la ressemblance de l’enfant à ses parents se retrouve aussi dans la vision de Mahomet.

Sahih muslim, livre 3:0608 :

J’interrogeai l’Envoyé d’Allah de ce que la femme doit faire si elle voit un songe érotique, tout comme l’homme. « Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver ». Éprouvant un peu de honte, je demandai au Prophète : « Est-ce que la femme éjacule? » « Oui, répliqua le Prophète, sinon grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il. Le liquide émis par l’homme (le sperme) est épais et blanchâtre, tandis que celui de la femme est fluide et jaunâtre. La ressemblance (de l’enfant à l’un de ses parents) dépend alors de celui des deux liquides qui atteint l’utérus le premier. »

Sahih Bukhari, livre 58:275 :

Mahomet a dit: « Si l’écoulement de l’homme précède celui de la femme, le nouveau-né ressemblera à l’homme; tandis que si l’écoulement de la femme précède celui de l’homme, le nouveau-né ressemblera à la femme. »

Bien sûr, tout cela est faux. La sperme féminin n’existe pas et la ressemblance de l’enfant à ses parents n’a rien à voir avec lequel des deux partenaires a un orgasme le premier.

Ressemblance 2: le caillot de sang

Galien a divisé en quatre « phases » le développement de l’embryon. La phase 1 est l’état de semence (goutte de sperme) et la phase 2 est lorsque la semence se gorge de sang. On constate immédiatement le parallèle avec la vision de Mahomet.

Sahih Muslim 2646 :

Le messager d’Allah dit « Allah, l’exalté et le glorieux, à nommé un ange comme gardien de l’utérus, et il dirait : Mon Seigneur, c’est maintenant une goutte de sperme ; mon Seigneur, c’est maintenant un caillot de sang […] »

Bien entendu, l’embryon n’est à aucun moment une goutte de sperme qui se gorge de sang. Ce n’est qu’une croyance erronée que Mahomet a empruntée à Galien par le biais de son compagnon médecin Al Harith Ibn Kalada.

Durée de vie des spermatozoïdes

Comme on vient de le voir, Mahomet croyait que l’embryon prenait naissance à partir d’une goutte de sperme. Nous sommes alors en droit de se demander combien de temps, selon lui, « l’embryon » reste dans cet état.

Sahih Muslim 2644 :

Le messager d’Allah dit « La goutte de sperme reste dans l’utérus pendant quarante ou cinquante jours ou quarante nuits. »

Donc, selon Mahomet, après son entrée dans l’utérus, le sperme y reste une quarantaine de jours. Cela entre en contradiction avec la durée de vie des spermatozoïdes que l’on a pu calculer grâce à la science moderne. Nous savons aujourd’hui que la durée de vie moyenne d’un spermatozoïde à l’intérieur de l’utérus est de deux à cinq jours. Sept pour les plus vigoureux.

Conclusion

En conclusion, l’embryologie islamique, censée appuyer la divinité du coran, démontre plutôt par ses erreurs que ce livre n’a pas été écrit pas un être omniscient, mais par des hommes vivant au septième siècle n’ayant rien de plus sous la main que les connaissances lacunaires disponibles à cette époque.

Publicités

3 réflexions au sujet de “Embryologie en islam”

  1. Ecrire un article en ne prenant que la traduction française du Coran est une terrible erreur.
    Donc votre article ne peut en sortir que tronquer.
    Votre seul moyen de convaincre et d’utiliser la traduction littérale et à partir de cette traduction littérale, étudier chaque mot et leurs significations multiples (un seul mot peut avoir plusieurs sens différents, plus que dans aucune autre langue), puis étudier leurs interprétations dans un corpus de versets bien défini. Bref c’est une science complexe que vous ne maitrisez pas, que je ne maitrise pas.
    En prétendant utiliser la science pour argumenter votre propos, votre analyse est dénué de travail scientifique.
    Si vous voulez être crédible, commencer par étudier le Coran en langue arabe littéraire, c’est votre seul moyen d’être efficace dans votre argumentaire.

    Alors que là, prendre la version française (ou une autre)… Non mais sérieux.

    J'aime

    1. J’ai effectué ce travail méthodique que tu me reproches de ne pas avoir fait. En effet, j’ai étudié chaque mot, leur occurrence dans le Coran, j’ai lu les tafsirs les plus respectés, j’ai comparé le verset avec des hadiths, j’ai lu plusieurs traductions différentes de diverses époques, etc. Si vous faites bien attention, vous pouvez constater que la traduction du verset que je présente dans mon article n’existe nulle part ailleurs. C’est moi qui l’ai élaborée en étudiant bien le verset afin d’avoir la traduction la plus fidèle possible. Bref, il est vrai qu’aucune traduction ne peut refléter exactement le texte d’origine, mais ce n’est pas grave. L’essentiel est que le verset ne mentionne pas l’ovule, dit que c’est le sperme qui se développe ou encore que la chair vient après les os. Il y a des grandes lignes et ce ne sont pas deux ou trois subtilités laissées de côté qui vont y changer grand-chose.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s